Lux Anima

Faites également la promotion de votre Page Summertime - luxanima.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lux Anima

Que voulez vous savoir ? Je suis aussi froide et mélancolique que la trompette de Chet Baker. Je me présente aujourd'hui définitivement comme une Héraclitoridienne en contradiction.

Publié par Lux Anima

Summertime

Les saisons s'enchainent et se ressemblent toutes.

C'est le même temps qui bat la mesure, le même soleil qui dégouline sur nos corps dénudés, la même glace qui frappent nos cordes intimes.

C'est la même histoire qui se répète sans cesse. Jusqu'au vertige. Le même reflet éclaté qui se clone à l'infinie dans le temps.

Aujourd'hui la morale d'hier qui se répercute contre ton corps pour me condamner moi sans cesse, dans cette folie qui s'étiole lentement jusqu'à demain.

C'est étrange de se recontrer soi, sans cesse, et de ne pas se reconnaitre, de se sentir à l'agonie dans un lieu étranger sans savoir que l'on était chez soi.

La terre n'est qu'un cailloux en feu qui flotte dans le rien, nos larmes et nos tristesse sont insignifiants dans ce non sens. Point de signifiant où se reconnaître, juste des écorchures plus ou moins intimes à pénétrer, des corps plus ou moins amicaux à enlacer.

Dans dix milles ans des singes fous dessineront tout ce qui fut notre amour, notre folie, nos vies comme quelque chose de profondément grotesque et arriéré.

Peut être que nos ancêtres étaient mélancolique, peut être que les primates qui sont nos pères ont tenus des vérités et des drames dans leur mains. Peut être nous les ont ils offert en héritage, comme une profonde fêlure. Qu'importe.

Le primate est le singe qui pleure dans le cœurs des hommes de demain.

Il est déjà trop tard,

Lux

Commenter cet article